Logiciel libre à Lille Hauts-de-France/Rencontre le 27 Janvier 2016

De Wiki des communs


Rencontre à l'Estaminet des Trolls et Petits Lutins (Lille)

calée un peu à la dernière minute suite à des échanges mails

annoncée

Participants[modifier | modifier le wikicode]

Description des projets/structures[modifier | modifier le wikicode]

Agenda commun[modifier | modifier le wikicode]

Agenda collaboratif issu de l'expérience acquise par Ecreall à gérer Sortir

https://github.com/ecreall/lagendacommun

https://www.lagendacommun.org/

Atélili[modifier | modifier le wikicode]

Ces ateliers sont proposés par plusieurs individus et collectifs (CLXChtinuxMycélium) souhaitant promouvoir un internet et des logiciels libres. Ils ont lieu à la MRES

https://atelili.tuxfamily.org/wiki/atelier:liste

Assemblée des communs de Lille[modifier | modifier le wikicode]

Projet issus des logiques de "pair à pair" portée par la P2P Foundation et le projet de Commons transition

15e rencontre : mise en réseau des acteurs sur plein de thématiques, collaboration autour de la création de ressources communes mutualisées entre différents acteurs

Chtinux[modifier | modifier le wikicode]

Chtinux est le groupe d’utilisateurs de Logiciels Libres de Lille. C’est une association à but non lucratif (loi 1901) composée exclusivement de bénévoles.

L'association a pour vocation de promouvoir les logiciels Libres comme le noyau Linux, le système GNU, le navigateur Firefox etc. par l'entraide entre utilisateurs et en allant vers un public le plus large possible. Vous pouvez nous rencontrer le dernier mardi de chaque mois au café citoyen.

http://chtinux.org/

CLISS XXI[modifier | modifier le wikicode]

Cliss XXI est une SCIC (société coopérative d’intérêt collectif). Son objectif d’utilité sociale consiste à accompagner le développement technologique des PME-PMI, des collectivités territoriales et des associations de la région, en aidant leurs personnels (utilisateurs et informaticiens) à comprendre quels usages ils peuvent faire des logiciels libres, et à développer avec eux des solutions concrètes.

CLISS XXI travaille en autogestion, avec égalité des salaire. La société est basée à Liévin (au LAG) et à Mons (à l'Auberge Espagnole)

Il y a déjà un travail d'interrogation par rapport aux biens communs.

  • Participation aux séminaires ChairESS
  • Conférence de Dardot et Laval à Mons
  • Priorité vers les biens communs sociaux

CLX[modifier | modifier le wikicode]

Association régionale (Club Linux Nord Pas de Calais), GULL (groupe d'utilisateurs de Logiciels Libres)

Le but est de promouvoir les logiciels libres et d’inciter à l’utilisation des normes et standards ouverts, en particulier le système GNU/Linux.

http://clx.asso.fr/spip/

Communecter[modifier | modifier le wikicode]

Réseau social citoyen libre : https://www.communecter.org/#default.live

Communecter est un projet de de partage de l'information sur base thématique/locale

Communautés d'utilisateurs à Lille : https://www.communecter.org/#organization.detail.id.5861517940bb4eab64947c28

Rentrer dans le projet : https://github.com/pixelhumain/communecter/wiki/Faciliter-la-contribution-à-Communecter

Lautre.net[modifier | modifier le wikicode]

Hébergeur autogéré

Basée sur une gestion solidaire du service, une mise en commun des moyens menant à la production d’un service par ceux qui le consomment, et le partage de coûts d’hébergement, l’association existe depuis 2000 et compte environ un millier de membres à ce jour.

http://www.lautre.net/

Monnaie libre[modifier | modifier le wikicode]

http://www.monnaielibreoccitanie.org/2017/01/24/nouvelle-monnaie-de-test-gtest/

Mycélium[modifier | modifier le wikicode]

Projet de FAI local (Lille) https://mycelium-fai.org/wiki/doku.php/description

Points d'entrée[modifier | modifier le wikicode]

Réunion tous les 20 du mois (dans des lieux différents, à suivre sur demosphere

Tchat : [[1]]

Liste de discussion : https://lists.ffdn.org/wws/info/chti-data-network

Nova-Ideo[modifier | modifier le wikicode]

Nova-Ideo permet de recueillir les idées et de les transformer en propositions applicables

C'est un processus collaboratif de gestion de flux d'idées et de suggestions.

https://github.com/ecreall/nova-ideo

https://www.nova-ideo.com/

Nuit du code citoyen[modifier | modifier le wikicode]

Le 4 Mars à Lomme, avec l'association les Bricodeurs

Mettre en lien des besoins citoyens issus d'associations ou d'entreprises sociales avec des développeurs

http://lesbricodeurs.fr/evenements/NuitCodeCitoyen/infos/

Open source Ecologie[modifier | modifier le wikicode]

Création de plans de matériel libre (agriculture, permaculture, autoconstruction) afin de pouvoir les dupliquer en FabLab

Sur Lille, développement au sein de l'écosystème des CommunsRapprochement avec Open Street Map et les groupes Wikipedia

Pole Nord[modifier | modifier le wikicode]

Promotion et développement des acteurs du FLOSS, région Nord Pas de calais

Fédérer les acteurs économiques du Libre

Université populaire de Lille[modifier | modifier le wikicode]

Structure d'éducation populaire basée à Lille

http://www.universitepopulairedelille.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=3&Itemid=103

Concepts utilisés[modifier | modifier le wikicode]

Logiciel libre[modifier | modifier le wikicode]

Issu des travaux de Richard Stallman et du Projet GNU. Basé sur 4 libertés

  1. la liberté d'exécuter le programme, pour tous les usages ;
  2. la liberté d'étudier le fonctionnement du programme et de l'adapter à ses besoins ;
  3. la liberté de redistribuer des copies du programme (ce qui implique la possibilité aussi bien de donner que de vendre des copies) ;
  4. la liberté d'améliorer le programme et de distribuer ces améliorations au public, pour en faire profiter toute la communauté.

Communs[modifier | modifier le wikicode]

Ressources gérées par une communauté suivant des règles décidées au plus prêt de la ressource.

Les Communs sont une forme ancienne de propriété, héritée du droit romain et en pratique au moyen âge autour de pâturages, de bois, de pêcheries.

Les Communs ont disparu progressivement entre le XIIe et le XVIIIe siècle (mouvent des enclosures), qui ont basculé vers le régime libéral de la propriété.

En réaction au néo-libéralisme, tentative de définir de nouveaux Communs avec Elinor Ostrom.

L'exemple du logiciel libre et la diffusion des outils/pratiques collaboratives a accéléré la réémergence des Communs.

Application sur de nombreuses thématiques : communs sociaux (de l'économie sociale et solidaire), communs urbains

On peut utiliser de manière équivalente l'expression "biens communs", mais le Commun est à la fois une ressource (matérielle et/ou immatérielle), une communauté autour de cette ressource et un ensemble de règles pour gouverner les usages.

Gouvernance collaborative[modifier | modifier le wikicode]

Une manière de prendre les décisions qui se fait de la manière la plus horizontale possible; un concept proche de l'autogestion.

Stigmergie[modifier | modifier le wikicode]

Méthode de coordination indirecte par la trace inspiré par une approche biomimétique du travail des insectes sociaux

www.lilianricaud.com/travail-en-reseau/la-stigmergie-un-nouvelle-modele-de-gouvernance-collaborative/

Pour en parler sur le tchat des communs : https://chat.lescommuns.org/channel/stigmergie

Discussions et problématiques[modifier | modifier le wikicode]

Le mouvement des Communs s'inspire beaucoup de ce qui se fait dans le monde du logiciel libre.

Par exemple, les licences à réciprocité inspirées par la GPL ou les licences créative commons. L'existence même des communautés autour des logiciels libres est un exemple du fonctionnement en Communs.

Mais beaucoup de choses qui peuvent être lues comme des communs ne s'identifient pas forcément comme des Communs (le concept est peu connu).

Idée de plusieurs personnes de l'Assemblée des Communs de renforcer les liens avec les militants et structures du logiciel libre.

Travail en stigmergie : toutes les initiatives sont bonnes dès lors qu'elles sont réversibles, conformes à l'objectif, et documentées -> organisation d'une rencontre (aujourd'hui).

L'assemblée des communs travaille aussi sur la question de l'open data avec la MEL ( https://opendata.lillemetropole.fr/explore/)

Y a t'il un développement ou une régression du logiciel libre (hors systèmes d'exploitation) ? -> l'AFUL est vigilante

Open Source Ecologie se développe en France en s'appuyant sur des écosystèmes et des ressources de Communs. Impact sur l'économie locale (décortiqueur de chanvre en plan de matériel libre : contribution positive à la filière chanvre).

Point de convergence Communs / Logiciels libre sur les Communs de la connaissance : nécessité d'avoir accès à des travaux de recherche qui ne soient pas verrouillés par des licences

L'Université Populaire s'intéresse à la question de la citoyenneté numérique

Les Communs, c'est un mouvement basé sur les pratiques... le but est que les usagers d'une ressource puissent contribuer au plus prêt de la ressource, et que ce ne soit pas une autorité lointaine (de quelque nature que ce soit), qui gouverne la ressource; c'est aussi une manière de repenser la question de la propriété.

En pratique, tout cela est proche de la notion d'autogestion même si la "gouvernance" d'une ressource dans les communs peut prendre bien des formes, qui ne sont pas prédéterminées.

Questions[modifier | modifier le wikicode]

  • En prônant un mouvement basé sur les pratiques, n'y a t'il pas un risque de dépolitisation et d'évitement de la conflictualité ?
  • Qui est concerné ? Le risque est encore une fois d'exclures les plus pauvres/précaires
  • Le recours au numérique est il soutenable d'un point de vue environnemental
  • Risque d'accroître encore le flicage et la dépossession de nos vies
  • L'école numérique connaît des ratés.

Développements[modifier | modifier le wikicode]

Ce qui est fait par ATD Quart Monde se rapproche beaucoup de l'idée des communs sociaux; par ailleurs un travail est en cours avec l'intercollectif Roms

Pour l'éducation au numérique il est indispensable de faire prendre conscience

Problème avec les logiciels libres: trop d'utilisateurs qui ne sont pas aussi contributeurs et ne retiennent que l'aspect "gratuit" sans voir l'implication qui va avec.

Pour parler des Communs & logiciels libres il ne faut pas avoir une entrée trop générale mais rester sur un projet.

Ex : conférence sur une monnaie locale, conférence sur l'ethique des algorithmes.

Enjeux de la donnée : pour le deep learning, bases de données colossales, qu'on ne peut pas vérifier directement

Approches pédagogiques[modifier | modifier le wikicode]

Toucher "directement" le grand public demande un effort colossal.

On peut progresser par cercles (contributeurs aux communs, ESS, alternatives)

Soutenir Mycélium

Coding goûters, CLEMI, Class code, Nuit du code citoyen, Atélili ...

Même dans le milieux des Communs, il y a usage d'outils non-libres

Gouvernance des petits groupes[modifier | modifier le wikicode]

Des petits projets permettent de garder un aspect convivial un réel pouvoir des utilisateurs; l'expérience a de la valeur, on voit ce que cela apporter

Mycélium est conçu pour rester petit : si le projet prend de l'importance, il faudra créer une autre structure.

Du coup il faut penser ces liens entre petits groupes

Utilité[modifier | modifier le wikicode]

Pour une approche convaincante, il faut partir des besoins

  • Qu'est ce qui est demandé ?
  • offrir un moyen de décrire des besoin
  • apporter une réponse

Attention à bien distinguer "besoin" et "envies"

Politique[modifier | modifier le wikicode]

La notion de communs arrive en force dans le débat public.

Avec LaPrimaire.org, il y a eu une désignation d'une candidate (Charlotte Marchandise) par un logiciel basé sur le "jugement majoritaire". L'outil est partagé avec Ma Voix.

Charlotte Marchandise participe à l'Assemblée des Communs de Rennes.

Avec les Fablab il y a redéfinition de ce qu'est le travail mais aussi mise en danger de régulations et de solidarités anciennes autour du travail.

Agenda[modifier | modifier le wikicode]

On se contente de décrire l'ecosystème d'agenda existant.

Déjà demosphere : https://lille.demosphere.eu/

L'agenda du libre : http://www.agendadulibre.org/events?region=17

Communecter : https://www.communecter.org/

L'agenda commun : https://www.lagendacommun.org/

Agenda des communs : http://agenda.lescommuns.org

Agenda de CLX (à partir des flux RSS) : http://clx.asso.fr/spip/spip.php?page=agenda&id_rubrique=9&annee=2017&mois=01

Le plus coûteux dans la gestion d'un agenda est la saisie des données.

La valeur ajoutée la plus intéressante serait la documentation des événements par les personnes qui y participent.

Pistes d'actions[modifier | modifier le wikicode]

  • Travail en commun avec l'Université Populaire de Lille (intervenants ? thématiques ?) : Conférence sur les enjeux des algorithmes ?
  • Ouvrir un canal "Logiciels libres" sur le chat des communs afin de continuer les échanges : https://chat.lescommuns.org/channel/logicielslibres
  • Diffuser ce compte-rendu dans l'univers libriste (CLX; AFUL)
  • Vers un atelier "Logiciels libres" permanent de l'Assemblée des Communs ?
  • Revaloriser l'impôt comme "mise en commun" ?
  • Avoir les Lundis des libertés numériques ?