CR ADCG 15 Janvier 2019

De Wiki des communs

Présents : Guy, Yvette, Alexandre, Yann, Lucas, Stéphanie, Gaël, Pascal, Anne Sophie, David...

A. Accueil

B. Présentation de l'avancée du travail de documentation et préparation de la Biennale

  • L'association les Passeurs qui propose une occupation d'espaces vacants à titre gratuit. Organisation d'un après midi de réflexion le 20 janvier de 13h à 17h au 15 rue des Tournelles (quartier St bruno) pour imaginer des activités lors de la Biennale et les activités organisées en marge. Les premières propositions sont :

-un salon extérieur pour discuter des communs dans l'espace public

-une activité festive le samedi 16 mars

-une mise en commun des communs.

  • Lucas est entrepreneur social qui a monté SYLHA https://sylha.io/ . Le but est de construire une alternative à Visa Mastercard qui a aujourd'hui le monopole (plus de 90%) des transactions par carte bancaire. Les frais de transactions de SYLHA vont aux associations locales. SYLHA va bientôt passé en SCIC et les associations et les citoyens pourront donc rentrer dans la gouvernance. La carte Sylha coûte 5 euros et le terminal de paiement 192 euros.

--> proposition de construire des liens avec l'écosystème proposé par le Collectif pour une Transition Citoyenne (CTC).

  • Gaël est référent pour les communs des mobilités. Il avait été prévu de mener un travail de documentation du SMTC, de Métrovélo, de Citiz et de poser les questions de mobilités avec les habitants des quartiers sud et plus largement le sud de l'agglomération. Il fait également le lien avec Alternatiba. Le contexte actuel de mise en place des Autorités de Mobilités (en lien avec le Voironnais et le Grésivaudan) est favorable pour poser la questions des communs des mobilités.

--> Ceux qui ont des contacts avec CITIZ, contacte Gaël pour l'aider dans sa démarche de documentation. Liens à construire avec l'ADTC.

  • Pascal est référent autour des communs de la santé et du bien vivre. Il a commencé le travail de documentation de Solident, du centre de Santé au Village 2 et cherche des contacts pour documenter des Maraudes. Il se pose la question de la création d'un guide d'appui pour aider les organisations à prendre en compte les communs et adopter de nouvelles règles de gouvernance. Le travail de documentation n'est pas neutre, cela amène les structures à réfléchir sur leurs fonctionnements. Une question importante c'est de savoir si on va vers des organisations qui ne fonctionnement pas en commun, mais qui pourraient le devenir. Les communs de bien être et de la santé posent la question de l'échelle et de la situation actuelle du secteur médico-social. Historiquement ce secteur s'est construit à partir des besoins et des territoires, avec de multiples associations (ex : Handicap). Aujourd'hui, elles sont "rachetées" par des fondations ou des énormes associations. Cette logique est défini par l'ARS qui empêche les solutions de proximité. Une personne suggère de s'intéresser à la prise en charge des personnes âgées et au pavillon d'urgence.

--> Stéphanie est intéressée pour poursuivre les échanges sur les communs du bien être et de la santé.

  • Skad s'intéresse aux communs culturels, en particulier les pratiques "hip hop". Il a identifié le JAM comme un pratique en commun. Le Jam est à la fois un échange artistique à partir de l'expression libre et à la fois un regroupement qui vise l'expression libre. Il y a de nombreux jams à Grenoble qui est une pratique très répandue. Le hiphop est une rebellion pacifiste vis à vis de ce qui est établi. Lors de la première biennale, on avait organisé une Jam Hiphop au Barathym. Cela avait été un moment très fort pour beaucoup de participants.

--> Proposition de réaliser une dizaine de photographie pour documenter les JAM ? Est ce que l'on organise une Jam de la prochaine biennale ?

--> Publication des CR sur les Wiki ? proposition d'envisager une présentation lors de la 3ème assemblée des communs.

C. Perspectives

Stéphanie pose la question des liens avec le festival de géopolitique critique qui sera organisé en marge de la Biennale.

--> des liens existent avec le festival de géopolitique critique. Discussion autour d'un "itinéraire transversal" entre les différents programmes.

Stéphanie s'interroge également sur les passerelles qui seraient à créer avec des universitaires du territoires. Est ce qu'il n'y aurait pas des collaborations possibles pour que des étudiants en M1/M2 puissent travailler sur les communs ?

-->Anne Sophie répond que la mairie a contacté des universitaires travaillant sur des communs et qu'il serait peut être possible de construire des collaborations.

-->Proposition de contacter Grégoire Feyt, Vice-président en charge des Relations territoriales

Prochain rendez vous le mardi 5 février et le mardi 26 février à la Maison des Associations

Objectifs des prochains rendez-vous

-créer des liens avec les initiatives de la Biennale

-préparer le déroulement de la 3ème assemblée des Communs

-discuter des formes de restitution de la documentation.