Palais Rameau

De Wiki des communs

Description en une ligne:

Description:

Thème

Usage fourni Bâtiment municipal en redéfinition

Adresse: 39 Boulevard Vauban

Code postal: 59800

Ville: Lille

Territoire: Lille, Vauban

Site web:

Fiche Communecter:

Facebook:

Adresse mail: jdubois@mairie-lille.fr

Téléphone portable:

Téléphone fixe:

Référent au sein de l'assemblée

Contributeurs:

Organisations qui contribuent :

Besoins:

Caractérisation du commun:

Défi auquel répond le commun:

Notes:


Liste des réciprocités à Palais Rameau suite à leur utilisation :


Tribune de l'élu au Patrimoine[modifier | modifier le wikicode]

Comment la Ville de Lille peut-elle assurer la préservation du palais Rameau dans un contexte de crise inédite des finances publiques ? Réponse : en considérant ce patrimoine d’exception comme une ressource à partager avec ses habitants et les acteurs économiques locaux.

Classé aux monuments historiques en 2002, le palais Rameau, halle monumentale de style néo-mauresque, accueillait initialement des expositions horticoles et des fêtes musicales. Mais au fil du temps ses usages ont décliné. Le bâtiment est sous-utilisé : lieu de stockage des services de la ville, il accueille épisodiquement des manifestations culturelles ou associatives. A l’instar de l’ensemble du patrimoine lillois, et faute d’une maintenance régulière malgré les efforts de rattrapage depuis une vingtaine d’années, la dégradation de l’édifice s’accélère et posera des questions de sécurité. La restauration du palais Rameau est estimée à 9M€ et n’est pas budgétée pour ce mandat.

C’est pourquoi, conformément à ma feuille de route Patrimoine, je me suis emparé de la question de la sauvegarde du palais Rameau. La raréfaction de l’argent public oblige la ville à se poser les bonnes questions : nous n’avons plus les moyens de restaurer nos édifices sans anticiper leur reconversion. Chaque opération de restauration du patrimoine doit être considérée comme une opportunité pour diversifier les usages et inventer de nouveaux modes de financement.

La revitalisation du palais Rameau doit bien-sûr tenir compte de l’histoire particulière du site et respecter les conditions du legs de son donateur. La « Nature » si chère à l’agronome philanthrope ne sera pas oubliée et sera placée au cœur du projet : le palais Rameau a vocation à devenir un pôle d’excellence de l’agriculture urbaine, déclinaison moderne de la vocation horticole souhaitée par Charles Rameau.

Le palais Rameau doit se réinscrire dans la dynamique de la ville et devenir un lieu ouvert et attractif pour les habitants, pour les salariés et pour les usagers de la Catho. La requalification urbaine du palais Rameau prendra aussi en compte les besoins des enfants, usagers nombreux de la Citadelle toute proche.

La réhabilitation du palais Rameau sera nécessairement sobre en investissement public et fera appel à l’investissement privé. La ville, qui restera propriétaire du site, sera la garante de l’intérêt général et de la cohérence globale du projet. En échange de droits d’usage sur le palais Rameau, les acteurs économiques locaux seront encouragés à y développer de nouveaux usages d’utilité sociale permettant de concilier potentiel économique du site avec sa préservation. Les coûts de restauration et de maintenance du bâtiment seront intégrés dans le plan d’affaires des porteurs de projet. PME, associations, chercheurs… : sur le modèle d’un tiers-lieu, c’est la diversité des acteurs et l’interaction entre chacun de leurs projets qui garantira dans la durée la viabilité économique de la revitalisation du palais Rameau.

Avec ce projet, c’est aussi la question du modèle économique qui est posée. Grâce à son foncier, la ville a un rôle majeur à jouer dans l’essor d’une économie des circuits courts, créatrice d’emplois, collaborative et plus solidaire.