Vers une Assemblée des Communs à Lyon - 3

De Wiki des communs

Infos pratiques[modifier | modifier le wikicode]

  • Date : 20/02/2018 de 18h à 21h
  • Lieu : Alternatibar (126 montée de la Grande Côte à Lyon)

Présent⋅e⋅s[modifier | modifier le wikicode]

Sur place[modifier | modifier le wikicode]

  • Melia
  • Maïa
  • Françoise
  • Charlotte
  • Fabrice
  • Fanny
  • Thomas
  • Jean-Pierre
  • Corinne
  • Alvaro
  • Lucien
  • Baptiste
  • Michel

Par Internet[modifier | modifier le wikicode]

  • Rieul (Lyon)
  • Nicolas (Paris)
  • Frédéric (Paris)
  • Sylvia (Paris)

Qui est qui[modifier | modifier le wikicode]

  • Fanny : travaille au service innovation de la Métropole de Lyon (sur des enjeux d'apprentissage). En Juin, son service organise les "Rencontres de la Métropole Intelligente" (forum professionnel pas ouvert au "grand public") sur une journée (matinée thématique et après-midi en ateliers). Les candidatures sont ouvertes jusqu'au 19/03 (voir) Mélia précise qu'un collectif est intervenu il y a 2 ans. Françoise pense qu'il faut faire une réunion avec les personnes intéressées.
  • Thomas : contributeur à la MYNE depuis 2 ans, investi sur la Fabrique en 2017. Intéressé par les communs (création de liens entre communautés à Lyon).
  • Fabrice : designer polyvalent. A envie de suivre l'évolution de cette énergie, apporter du temps et plus si affinités sur ce qui se passe sur d'autres projets.
  • Mélia : contributrice de la MYNE et de l'Atelier soudé. Prestataire pour Fréquence école. Un peu fatiguée donc passive. Elle s’attelle à créer des liens.
  • Jean-Pierre : retraité. Membre de "Eau Bien Commun Métropole" Auparavant membre de Open Bidouille Camp AURA. A engagé différentes rencontres sur la thématique de l'eau. Une idée de projet d'animation sur les questions relatives à la gouvernance de l'eau est en train de mûrir au sein du collectif.
  • Charlotte : contributrice à la MYNE. Employée du Grand Lyon (éducatif numérique). Propose d'ouvrir les discussions sur les communs aux "agents" de la Métropole pour qu'ils s'emparent de ces manières d'aborder les questions de service public. Un atelier sur les thématiques liées au commun peuvent être à prévoir en avril (club innovation). Invités « extérieurs" bienvenus. La métropole soutient financièrement et "politiquement" les cultures des communs à Lyon.
  • Corinne : a rejoint Coexiscience. Compte temps citoyen ouvert. Fait partie d'EEV et milite pour tout ce qui est climat & eau en bien commun. Aimerait créer une plateforme sur les communs. Travaille dans l'éducation. Bataille sur tous les fronts ! Travaille sur les tiers-lieux et le(s) bien(s) commun sur la Région AURA.
  • Maia : Vient tout juste d’arriver et s’installer à Lyon (avec le soutien actif des mynois.e.s). Contribue à pas mal de communs (surtout numériques), principalement avec / au travers de la P2P Foundation. Faisait partie de l'Assemblée des Communs de Lille. Vient voir comment la dynamique prend forme à Lyon.
  • Alvaro : installé à Lyon depuis Août. Venu car sa copine lui a parlé de la rencontre. Trouve tout cela très intéressant. Danseur (de métier) à l'opéra de Lyon.
  • Françoise : est investie dans la reconnaissance des communs sur Lyon depuis 2015. Fait partie du collectif SavoirsCom1 sur Lyon. Travaille sur le domaine public (cf. calendrier du domaine public). Un groupe de travail sur Tony Garnier (dans le domaine public en 2019) se monte. Quel rôle donner aux institutions ?
  • Lucien : a à beaucoup contribué à l’encyclopédie libre Wikipédia. S'inscrit de façon globale dans la thématique des "communs de la connaissance".
  • Baptiste : contributeur à la MYNE et co-initiateur de l'Atelier Soudé. Vient pour faire le lien avec la Fabrique dont il était le co-coordinateur en Décembre.
  • Michel : fait partie de Consilyon (dont l’ambition est de remettre en circulation les consignes de bouteille) et Ondine.
  • Nico, Sylvia et Frédéric (depuis Paris) : contributeurs de Remix The Commons. Motivés pour rapprocher les assemblées des communs en FR / EU.

Actualités[modifier | modifier le wikicode]

  • Maïa : soumet d’instaurer des groupes thématiques qui discutent de différents sujets / questions vives.
  • Melia explique ce que fait l’association La MYNE.
  • Fabrice : réunion au Tuba le 21/02 pour un design sprint autour de Tribute (relations mutuellement profitables entre les organisations et leurs communautés).
  • Françoise : avec le groupe Museomix AURA, projet avec la base de données documentaire Persée qui implémente des triplets du web sémantique. Ils veulent faire un hackaton pour que des gens de différentes origines essayent de travailler avec les références qu'ils ont créées. L'évènement est ouvert à toutes personnes : des utilisateurs, mais aussi d'autres personnes (autres sphères). Les informations sont réunies sur cette page : http://data.persee.fr/perseeup/
  • Charlotte : soumet la réalisation d'une cartographie contributive des communs. De son constat, plusieurs projets existent ou sont recensés dans différentes bases dont ont à du mal à visualiser les avancées. Un travail a été commencé via la Fabrique et avant lors des temps des communs. Cette cartographie permettrait de voir quelle ampleur à le mouvement des communs. Qu'est-ce qui est / n'est pas du commun ? Possibilité d'une carto "3D" via les Bricodeurs qui permet de relier plusieurs éléments (RTD, XML, web sémantique). L’Assemblée Virtuelle travaille aussi sur ces enjeux. Ouvert pour tester ça sur la métropole.
  • Fabrice : beaucoup de cartographeurs sont des "hubs" de réseaux. Soumet donc l’idée de cartographier les personnes « hubs » plutôt que les cartographies.
    • "Nous" avions initié il ya plus de 2 ans un groupe autour de la cartographie pour que les personnes se rencontrent... il s'avère que s'il n'y a pas d'animation cela ne fonctionne pas - il n'y a pas de COMMUNAUTÉ de cartographie il y a des CARTOGRAPHIES de communautés ou bien plus précisément des communautés par elles mêmes (l'entrée diffuse et multiple est inhérente au process de cartographie ; le processus de contruction cartographique est un processus qui n'est pas de communauté ou collectif mais de groupes intéressés par comprendre l’environnement dans lequel ils évoluent)."
    • La cartographie fait sens pour répondre à un objectif de visibilité et de catégorisation des communs. Maia : c’est un mouvement naturel de vouloir rassembler des cartos. Mais c'est beaucoup plus dur que ça n'y parait. Plus intéressant de bosser sur notre propre carto (qui soit inter-opérable).
  • Baptiste : se demande comment relayer des rencontres en lien avec les communs, entre le forum de la Fabriquqe, le wiki des communs ... Il y a un gros enjeu de documentation de ce qui est, et a été fait : Le wiki des communs parait être un bon outil pour ça. Les pads sont reversés par Maïa pour l’instant sur le wiki.

Besoins à adresser : (1) faire une masterclass sur la grammaire du web sémantique (2) recenser / représenter les différents outils d’échanges des commoners

Ateliers[modifier | modifier le wikicode]

  • Charlotte : CARTOGRAPHIE DES COMMUNS
  • Françoise : RENCONTRES DE LA MÉTROPOLE
  • Maïa : INITIATION AUX COMMUNS

Cartographie des communs[modifier | modifier le wikicode]

Participant.e.s[modifier | modifier le wikicode]

  • Mélia
  • Charlotte
  • Fabrice
  • Thomas

Objectifs[modifier | modifier le wikicode]

  • Etre au courant de qui fait quoi / où : vision à l'instant T qui doit permettre de promouvoir le mouvement des communs
  • Voir les besoins de chaque projets et échanger des ressources

Méthode[modifier | modifier le wikicode]

  • 1ère base simple
  • partir de l'objectif

Outils[modifier | modifier le wikicode]

  • La liste des outils de cartographie est grande (pour n'en citer que quelques uns : communecter, OSM). De nombreuses cartographies sont réalisées pour des objectifs différents. Les projets communecter, assemblée virtuelle etc. cherchent à améliorer
  • Présentation de l'outil airtable : une base ouverte avec tous les types de communautés- Objectif : chercher des compétences et organiser des réseaux
    • Une carte existante sur les personnes ressources par communauté : connecteurs lyonnais
    • Lie cette base avec The happy hour pour relier les bases / ou bien git peut se synchroniser
    • La carte permet de compiler les lieux de connections
  • L'enjeu de sémantique est de comprendre comment le langage est construit pour construire une base partagée d’étiquettes.

Données[modifier | modifier le wikicode]

  • Communs
    • Intérets
    • Actions
    • Lieux
    • Pratiques
    • Événements
  • Commoners
    • Personnes (concierges, facilitateurs, contributeurs etc.) à contacter
  • Thématiques
    • Repartir sur une base (alimentation etc.)
  • Besoin
    • Personnes
    • Matériel
    • Compétences
    • Contacts
    • Financements
  • Valeurs
    • Gouvernance
    • Partenariat
    • Ouverture
    • Transparence
    • Ouverture


Inspirations
[modifier | modifier le wikicode]

Métropole intelligente[modifier | modifier le wikicode]

Participant.e.s[modifier | modifier le wikicode]

  • Françoise
  • Rieul

Documents[modifier | modifier le wikicode]

Initiation aux communs[modifier | modifier le wikicode]

Participant.e.s[modifier | modifier le wikicode]

  • Jean-Pierre
  • Corinne
  • Maïa

Objectifs[modifier | modifier le wikicode]

Temps (nécessaire) pour re-définir ce qu'on entend chacun par communs.

Prochaines rencontres[modifier | modifier le wikicode]

Documents[modifier | modifier le wikicode]

Pour lister les communs lyonnais : Liste des communs de Lyon